Enquête Insertion 2021 : jeunes sortis de MFR en juin 2017

Multiracial group of friends taking selfie in a urban street with a blonde woman in foreground. Three young women and two men wearing casual clothes.

Chaque année, nous questionnons les jeunes pour connaitre leur devenir 3 ans et demi après leur formation dans l’une des MFR de Charente.
Cette année, l’enquête conduite entre février et avril 2021 concernent 240 jeunes sortis de CAPa, Bac pro ou BTS en juin 2017 et 179 ont répondu à notre sondage, soit un taux de réponse de 75%.

88%

Des jeunes sont en activité ou en formation 3 ans et demi après leur sortie de MFR en Charente

75% des jeunes en emploi sont en CDI ou à leur compte 3 ans après leur sortie de MFR

Les 3/4 des jeunes en emploi sont enCDI avec une forte adéquation emploi/ formation notamment dans les secteurs de la production (agriculture, élevage, viticulture) et la vente.
Le secteur de formation de la production révèle :

20 chefs d’entreprise ou en cours de le devenir, soit 11% des répondants

6% des jeunes poursuivent encore leur formation dont quelques uns vers des niveaux licence ou équivalence.

Les jeunes qui n’ont pas poursuivi leur formation au delà du CAPa restent en emploi précaire CDD ou interim souvent mis à mal dans les circonstances sanitaires actuelles.

Seulement 5% se déclarent en recherche d’emploi au moment de l’enquête

 

Les 9 jeunes qui se déclarent en recherche d’emploi au moment de l’enquête sont essentiellement des élèves de CAPa qui, bien que diplômés, ont choisi de saisir des opportunités d’emploi CDD non renouvellés ou qui souhaitent poursuivre vers un autre secteur.

(Rappelons que le taux de chomage des 16-24 ans en France est de 18,4% selon l’Inseeau 4ème trimestre 2020.)

FOCUS SUR LE BAC PRO

Avec presque 7 répondants sur 10, l’enquête insertion professionnelle à42 mois après la sortie du Bac Pro en MFR de Charente montre un

taux d’emploi de 95% et d’emploi stable de 78%.

Le taux de perséverance en Bac Pro dépasse les 100% car on enregistre des entrées directes en classe de 1ère après une 2nde générale ou dans une autre spécialité de bac qui n’a pas répondu aux attentes.
Les taux de réussite et d’efficience sont généralement égaux ou supérieurs aux taux de la voie scolaire plein temps, sauf exception.

De fait, beaucoup d’insertions professionnelles se sont réalisées sur un des lieux de stage pratiqués. Ainsi, 2/3 des jeunes ont assuré leur insertion
professionnelle dans le même secteur que leur formation.

1/3 a modifié sa trajectoire d’insertion vers d’autres secteurs souvent très en demande : services aux personnes,transport, restauration, commerce,agriculture…

Si seulement 1 jeune sur 5 a poursuivi ses études après le bac pro, quelques uns indiquent avoir repris une formation dans un autre secteur en alternance.

Enquête à 7 mois SPHINX 2020

Enquête sur le suivi des élèves sortants des établissements agricoles : elle concernent 4 MFR qui ont des diplomes terminaux de l’EA Richemont, Triac-Lautrait, Saint Projet et La Péruse.

Le taux de réponse à l’enquête réalisée au dernier trimestre 2020 est de 55%.

7 mois après la MFR, un taux d’emploi de 55,7%.

32 % sont en CDI, 3% indépendants,17% sont encore élèves ou étudiants,15% sont apprentis, 2% en service civique. 28 % des jeunes (très majoritairement de niveau CAPa) sonten recherche d’emploi au moment de l’enquête.
Donc, 7 mois après leur diplôme plus de 6 jeunes sur 10 sont en emploi ou en apprentissage.
Le taux d’emploi des CAPa est de 45%(seulement 35% d’entre eux ont le permis de conduire), celui des bac est de 59 % ( 80% ont le permis), celui des BTS 83% (100% ont le permis).

Focused on the new project